Présentation

Nous devrions employer le terme « fibres de coco » et non « farine de coco », tellement ce produit est riche en fibres, mais le terme « farine » est celui qui est répandu & utilisé.

Pour obtenir la farine de coco, on extrait la chair de la noix de coco, puis plusieurs opérations s’ensuivent :
– elle est d’abord séchée
– puis dégraissée par pression
– et pour finir, elle est finement broyée, et prend ainsi la forme d’une farine.

Elle contient donc toutes les fibres de la chair de la noix de coco, mais sa contenance en acides gras est moindre, comparée à l’huile de coco ou au beurre de coco.

 

Propriétés nutritionnelles

Intérêts
Comme elle est sans glutensans cholestérol, les personnes intolérantes, ou sensibles peuvent la consommer.
Les végétariens & végétaliens noteront qu’elle contient 20 % de protéines, et contient les 8 acides aminés essentiels.

La farine de coco a un Indice Glycémique (IG) très bas : 35.
Elle est pauvre en sucres rapides (14% contre environ 70% pour les autres farines qui contiennent en plus de l’amidon).
Elle est donc idéale pour ceux qui font attention à leur taux glycémique sanguin (diabétiques, ceux qui cherchent à perdre du poids…).

C’est un produit extrêmement riche en fibres : entre 45 à 60 g / 100 g de produit (varie selon le procédé de fabrication & le distributeur)
On notera que la farine de coco contient plus de fibres que le son de blé (30 gr), les graines de chia (30 gr), les graines de lin (35 gr), le son d’avoine (16 gr), ou les pruneaux (16 gr).
Grâce à cette caractéristique, la farine de coco aide au transit intestinal, joue un rôle dans une hygiène de vie qui a pour but de réduire le cholestérol, et aide à accélérer la sensation de satiété (dans le but de manger moins, si l’on apprend à écouter son ressenti, plutôt que ses envies).

La farine de noix de coco ne contient pas d’acide phytinique (une substance présente dans les farines de céréales, et qui entrave l’absorption des minéraux présents dans les farines).

Elle est riche en sélénium, un oligo-élément intéressant pour son pouvoir anti-radicalaire élevé.
10 gr de farine de coco apportent 21% des Apports Journaliers Recommandés (pour un adulte).

Le manganèse est très présent dans la farine de coco.
Cet oligo-élément a un rôle de cofacteur d’un grand nombre de nutriments, notamment les vitamines B8, C, B1, et surtout la SOD (Super Oxyde Dismutase) : une enzyme au très grand pouvoir anti-radicalaire.

La farine de coco contient de l’acide laurique (en petite quantité) qui est un acide gras saturé bien particulier.

La farine de coco contient du fer en petite quantité.
Cet oligoélément ne peut être synthétisé (fabriqué) par notre organisme : notre alimentation doit donc couvrir nos besoins en fer. Une grande partie du fer se trouve dans notre hémoglobine (sang), où il joue un rôle de transporteur d’oxygène (les atomes d’oxygène s’accrochent à lui).
Un apport de vitamine C permet d’augmenter l’absorption du fer par notre organisme.

Goût
Le goût de la noix de coco est, bien sûr, présente, mais n’est pas forte.
Son goût délicatement sucré (naturellement) ravira ceux qui ont besoin de « douceur », et les becs sucrés.

Utilisation
Comme elle est riche en fibres, et ne contient pas de gluten, on ne peut pas l’utiliser en pâtisserie, comme on utiliserait de la farine de blé. Ces 2 caractéristiques font qu’elle boit énormément d’humidité, ne lève pas (du tout), et n’a aucune élasticité.

Ne vous laissez pas intimider par ces caractéristiques peu communes, car croyez-moi, cette farine peut être utilisée de 1000 manières, il suffit simplement d’apprendre à la dompter.

Avec, on peut :
♦ Tout simplement, l’utiliser dans des smoothies où elle apportera un petit côté doux, légèrement sucré, avec une pointe d’exotisme.
♦ Encore plus simplement : mélangée à un lait végétal (riz, avoine, amande), on obtient une boisson (chaude ou froide) gourmande & simple.
Un chocolat chaud avec une pointe de farine de coco est une variante de chocolat original, exotique, sain & savoureux !
On veillera à bien la mélanger (avec un shaker ou un mixeur), car elle se mélange moins facilement que certaines farines.
♦ En pâtisserie, on peut la mélanger avec d’autres farines pour en faire des gâteaux, des cookies, des crêpes, gaufres
On veillera à ne pas remplacer l’intégralité de la farine d’une recette par la farine de noix de coco, mais à l’y intégrer en petite quantité (environ 10 à 15% de la quantité totale de farine).
♦ Elle fait merveille dans les crèmes desserts type panna cotta, mousses, flans
Pour cela, on la mélangera au liquide (lait végétal, crème…).
On utilisera alors 15 à 25% de farine de coco en mélange avec d’autres farines
♦ Au petit déjeuner, on peut la saupoudrer sur son granola, son müesli, ses céréales…
♦ Dans les pains faits maison… Quel délice ! En remplaçant un peu de farine de coco (environ 10%) à votre mélange de farine habituel, vous parfumez votre pain avec une note exotique, douce, et descendrez l’indice glycémique du blé.
Je trouve que cette note ne convient pas aux pains (salés) que l’on déguste avec du fromage, charcuterie, et autres mets salés, mais c’est mon avis, et il est purement subjectif.

Sources : nutri-naturel, nutrition suite 101, nature & forme, noble house, féminin bio, écoidées, mandorle, comptoirs & compagnies, nourished kitchen, masantenaturelle.com